Faire son pain

les-pains À mesure de votre expérience, de votre savoir-faire s’améliorera. alimentation: L’enveloppe du grain peut être enlevé complètement, partiellement ou pas du tout, qui donnera à la farine blanche, semi-complet ou complet. Cette distinction du grain sur toute son importance sur ce que vous allez faire. Par exemple, la farine de blé est divisée en types T45 pour T150.

Il faut savoir que la T45 est conçu pour la cuisson, T65-est de la farine du pain classique et au-delà il est conçu pour les pains spéciaux tels que le pain de campagne. les céréales sont utilisées sont le blé, le seigle, l’orge et l’avoine. Toutefois, vous pouvez également l’utiliser, dans la fabrication de notre pain soi manuelement ou bien la machine a pain , de la farine de quinoa ou de la châtaigne. Par contre, ces dernières, étant modérément panifiables, il vaut mieux les mélanger avec de la farine ce qui sera plus comme le blé, l’épeautre petit épeautre, ou de kamut. Il existe également de la farine de riz qui à son tour, ne contenant pas de gluten et est utilisé intolérants.

Noter l’absence de gluten fait que vous ne serez pas avoir un pain bien levé. pour le pain pouvait pas se lever, il a besoin d’un facteur qui va purifier l’air et de la chaleur. Pour ce faire de deux façons, soit sur la base de levure sèche ou fraîche, soit avec du levain naturel. Pour la première méthode simple d’acheter suffisamment, pour le deuxième un peu d’huile de coude est nécessaire mais un peu de patience car le levain nécessite plusieurs jours pour mûrir mais, elle permet d’obtenir des pains de goût incomparable qui se conserve beaucoup mieux. Pour faire un bon levain, d’abord mélanger 60g de farine de seigle avec 3cl d’eau minérale et une cuillère à soupe de miel. Travaillez le tout du bout des doigts jusqu’à ce que la pâte soit lisse et élastique. Placez la pâte dans un petit bol recouvert d’une serviette et laisser reposer pendant 2 jours à la température ambiante loin des courants d’air.

Par le biais de ce laps de temps, vous aurez sous la mince croûte, de pâte léger, humide un parfum doux. Ensuite, retirez le zeste et exécutez le premier verre en délayant la pâte dans 6cl d’eau minérale. Ensuite, ajouter 120 g de farine et pétrir jusqu’à obtenir une pâte homogène. Mettez la pâte dans un bol recouvert d’un torchon et laisser reposer à nouveau 2 jours.

Vous recevrez alors sous la peau fine, la pâte gonflée, l’air et l’odeur plus prononcée. Pour finir retirez une fois la croûte et effectuez le second rafraichissement en ajoutant 12cl d’eau et 225 g de farine. Mélangez bien puis patientez pendant 8 à 12 heures. Le levain est donc bien levé avec une odeur forte mais agréable. En ce moment, il est prêt à être incorporer à la pâte ce qui soulèvera mais plus lentement. de mélange et de pétrissage: mélange-c’est la première opération que vous allez réaliser il suffit de peser vos ingrédients. D’abord avec une force de poing dans la pâte puis cliquez sur suivant pour bien étirer et ramenez l’extrémité vers vous pour en faire une boule. Faites tournez la pâte d’un quart de tour et recommencez l’opération précédente. Cliquez, tournez tournez, pour faire huit fois pour obtenir une pâte souple et élastique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *